LES 4 ACCORDS TOLTEQUES

En développement personnel, c’est certainement l’un des livres les plus instructifs.

L’auteur, Don Miguel Ruiz, est né en 1952 au Mexique, au sein                  d’une famille pratiquant les anciennes traditions toltèques.
Il a étudié la médecine et a exercé la profession de neurochirurgien        jusqu’à un accident de voiture au cours duquel il a vécu une expérience   de mort imminente. De son initiation à la sagesse toltèque, Il a voulu partager ses connaissances à travers ces 4 principes de vie.

C’est une méthode pour être en accord avec soi-même, et se donner toutes les chances d’avancer avec sérénité.

ACCORD #1 : QUE VOTRE PAROLE SOIT IMPECCABLE

Le poids des mots …les mots peuvent faire mal. On ne doit pas prendre les mots à la légère et mal les utiliser. S’appliquer à contrôler notre parole pour qu’elle devienne impeccable.Une parole impeccable est une parole saine, sans jugement, dans les faits et qui n’attaque pas.

ACCORD #2 : N’EN FAITES PAS UNE AFFAIRE PERSONNELLE

Ce n’est pas de notre faute si les autres agissent ainsi et il faut apprendre à ne pas tout ramener à soi et se dire qu’on ne peut pas tout contrôler. On apprend que ce que les autres disent et font n’est qu’une projection de leur propre réalité, ce qu’il voient et décident de voir, de leurs rêves, de leurs peurs, de leurs colères, de leurs fantasmes. Autrement dit, lorsque quelqu’un est méchant avec nous, ce n’est pas nous le problème, on est juste témoin des peurs, des colères et de la parole de quelqu’un qui n’a pas résolu des problèmes avec lui- même.

ACCORD #3 : NE FAITES PAS DE SUPPOSITION

La supposition, c’est penser à la place des autres. C’est imaginer ce que les autres peuvent bien penser de nous en créant des hypothèses dans lesquelles on va finir par croire qu’il s’agit de certitude.

ACCORD #4 : FAITES TOUJOURS DE VOTRE MIEUX

Quelles que soient les circonstances, faites toujours de votre mieux, ni plus, ni moins. Mais rappelez-vous que votre mieux ne sera jamais le même d’une fois à l’autre

Il faut vraiment tenter, entreprendre, essayer d’utiliser de manière optimale nos capacités personnelles. Et surtout être indulgent avec nous-mêmes. Accepter de ne pas être parfait, ni toujours victorieux, accepter que l’on puisse se tromper et qu’on a le droit à l’erreur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.